En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal Logo ENVT Logo INP-EI purpan Logo UPS-Tlse3

Toxalim

Zone de texte éditable et éditée et rééditée

E11-ENTeRisk : Endocrinologie & Toxicologie de la Barrière Intestinale

E11-ENTeRisk : Endocrinologie & Toxicologie de la Barrière Intestinale
logo email_v2
  • Les données actuelles en toxicologie alimentaire reflètent le manque de considération accordée au tractus gastro-intestinal et ses fonctions quand un agent chimique, potentiellement toxique, est ingéré au quotidien avec les aliments. L'intestin a été principalement considéré comme un site d'absorption qui conditionne la biodisponibilité et la toxicité des contaminants alimentaires pour les autres fonctions de l'organisme, et non comme une première cible de ces substances.
  • L'équipe ENTeRisk (auparavant DIXIT) créée fin 2013  a pour objectif d'étudier le devenir et les effets dans l'intestin de substances chimiques utilisées comme additifs alimentaires (nanoparticules, agents texturants ou colorants) ou présentes de façon non intentionnelle dans les aliments (substances migrants des emballages, pesticides). L'équipe met l'accent sur les mécanismes de dérégulation le long de l'axe microbiote-intestin et les conséquences sur la santé de l'hôte.
  • Différents scenarii d'exposition sont considérés en faisant varier la dose (au plus proche de l'homme), la durée (aigue ou chronique) et la période d'exposition au cours de la vie (chez l'adulte, chez l'enfant/le nouveau-né, pendant la grossesse). Enfin, quel que soit l'agent chimique, le statut hormonal de l'individu exposé est pris en compte pour statuer sur un possible dimorphisme sexuel dans les effets à court et long terme des contaminants.