En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal Labex TULIP CNRS

Laboratoire des Interactions Plantes-Microorganismes - LIPM

Laboratoire des Interactions Plantes-Microorganismes

Présentation

Le Laboratoire des Interactions Plantes-Microrganismes (LIPM), créé en 1981, est une Unité Mixte de Recherche CNRS-INRA, actuellement rattachée à l'INstitut des Sciences Biologiques (INSB) et à l’Institut Ecologie et Environnement (INEE) du CNRS ainsi qu’aux départements Santé des Plantes et Environnement (SPE) et Génétique et Amélioration des Plantes (GAP) de l'INRA.

Depuis sa création, le LIPM a comme champ de recherche prioritaire les interactions entre les plantes et les micro-organismes symbiotiques ou pathogènes, par des études concertées des partenaires microbiens et végétaux. Ces recherches sont réalisées sur un petit nombre d’espèces modèles (Arabidopsis thaliana, Medicago truncatula), mais aussi plus récemment sur des modèles d’intérêt agronomique tels le Tournesol ou la Tomate.

Ces études nous permettent d'aborder des questions biologiques centrales, relatives aux déterminants du pouvoir pathogène et symbiotique, aux mécanismes infectieux, aux processus de signalisation inter- et intra-organismes, aux programmes de développement, au contrôle de l'expression génique ou enfin aux mécanismes d'adaptation métabolique. L'organisation des génomes bactériens et végétaux est aussi une problématique que nous abordons, par les approches de la bioinformatique et de la génomique.

De nouveaux axes de recherche concernent la compréhension des processus d’évolution et d’adaptation des organismes, en posant notamment les questions de la relation entre mutualisme et pathogénèse et de spécificité d’hôtes.

Le LIPM aborde donc des problématiques qui ont un impact fort sur l'agriculture et l'environnement. Ses recherches ouvrent comme perspective finalisée l'émergence de nouveaux concepts et outils de lutte contre les bioagresseurs. Les interactions symbiotiques jouent un rôle essentiel dans la nutrition minérale des légumineuses, dont on redécouvre aujourd'hui les multiples intérêts sur le plan agronomique, économique, environnemental et nutritionnel.

Le LIPM appartient à une Fédération de Recherche  (FR 3450, ex-IFR40, Agrobiosciences, Interactions, Biodiversité), qui rassemble les principaux laboratoires de biologie végétale et d’écologie de Toulouse, situés pour la plupart d’entre eux sur le campus d'Auzeville du Centre INRA de Toulouse.

Le LIPM est également une composante importante du LabEx (Laboratoire d'Excellence, Investissement d'Avenir) TULIP (Vers une théorie unifiée des interactions biotiques: rôle des perturbations environnementales) qui vise à ancrer une recherche et un enseignement de haute qualité dans le domaine de l'écologie et de la biologie végétale.