En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal MAB CEFS Réintroduction du bouquetin des Pyrénées

Accueil

In Natura

Le dispositif expérimental du CEFS pour l'étude du chevreuil se réparti sur deux sites: en milieu naturel, sur un site de polyculture/élevage de 10000 Ha (Canton d'Aurignac, Haute Garonne) et en conditions contrôlées sur son site d'élevage de Gardouch (Haute Garonne).
paysage_coteaux_gascogne

Notre programme de suivi à long terme d’une population sauvage de chevreuils est développé dans les Coteaux et Vallons de Gascogne, canton d’Aurignac, sud-ouest de la France.

L’habitat est un paysage agricole hétérogène d’environ 12 000 hectares avec une couverture forestière très fragmentée.
Cette population, chassée, est suivie par capture-marquage-recapture depuis 2001 à partir de plusieurs sites de capture choisis pour étudier les stratégies comportementales des individus dans un gradient d’ouverture paysagère.
A ce jour nous avons capturé plus de 700 individus dont la majorité ont été équipés d’un collier GPS (Global Positionning System) afin d’enregistrer leurs mouvements à petite (activité journalière) et grande (dispersion) échelle spatiale.
Nous collectons des échantillons de sang, de fèces et de poils pour produire des données sur la santé, l’alimentation et la génétique des individus.
Nous capturons également les faons pendant la saison printanière afin d’étudier les premiers mois de leur vie qui constituent une période clé pour la dynamique des populations de grands herbivores. Nous utilisons des capteurs de proximité pour étudier les relations mère/jeune et nous réalisons des observations visuelles afin de décrire les traits comportementaux individuels (vigilance, distance de fuite, grégarité, etc.) et pour estimer le succès reproducteur.
L’essentiel de notre travail porte sur l’étude de l’effet de la structure paysagère sur le comportement (i.e. le compromis entre l’acquisition de ressources et l’évitement du risque), c’est pourquoi nous renseignons annuellement un Système d’Information Géographique de la zone d’étude qui décrit les changements dans l’utilisation du sol et les pratiques agro-sylvicoles.
Enfin, nous étudions les impacts de ce grand herbivore sur son milieu (ingénieur de l’écosystème sensu Jones et al. 1997, Ecology 78 : 1946-1957) par sa consommation de la végétation et le transfert de graines, de nutriments et de pathogènes entre les différents compartiments du paysage.

Voir aussi

  • En images, la capture du 9 janvier 2015  Commune d'Eoux - vidéo réalisée par les Bac pro GMNF Lycée André Alquier :
 
  • 30 millions d'amis (2008) :
Mise en sabot d'un chevreuil

Appel à volontaires pour capture de chevreuils - saison 2019

Dans le cadre de nos recherches, nous devons capturer des chevreuils afin de les équiper de colliers G.P.S. (Global Positioning System) ou V.H. F...
Lire la suite