En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Bienvenue sur le site Agir INP Toulouse logo membre Labex SMS Institut de convergence #Digitag Institut Carnot Plant2Pro

UMR AGIR AGroécologie, Innovations et TeRritoires

Jean-Pierre SARTHOU

Jean-Pierre Sarthou
Maître de conférences ENSAT

Projet de recherche

Prédiction du potentiel de services de Régulation par Prédation épigée et parasitisme aérien des ravageurs à l’aide d’indicateurs agroécologiques

La transition agroécologique des systèmes de culture ne pourra s’opérer que si les agroécosystèmes, à leurs diverses échelles, offrent des caractéristiques de structure, de composition et de fonctionnement favorisant l’expression des services écosystémiques (SE) soutenant la production agricole. Ainsi, le paysage, dont la complexité et la richesse en habitats semi-naturels favorisent la diversité en auxiliaires zoophages, mais aussi les pratiques au sein des parcelles, dont la nature et l’enchainement influencent la biodiversité fonctionnelle à l’origine des SE, sont amenés à jouer un rôle majeur dans cette transition. Toutefois, une plus forte complexité paysagère n’est pas toujours synonyme d’une moindre abondance des ravageurs et ce manque de relation claire est souvent expliqué par une description trop grossière du paysage. D’autre part, des pratiques à forts intrants (engrais et pesticides) favorisent les ravageurs et peuvent amoindrir fortement les effets bénéfiques du paysage. Inversement, des pratiques de traitements phytosanitaires réduits voire nuls ou de perturbation minimale voire nulle du sol (semis direct), favorisant par-là une forte activité biologique dans, sur et au-dessus du sol, sont susceptibles de compenser voire de renforcer les effets du paysage. Ainsi, alors que la prédiction des potentiels de SE prendra une importance croissante dans la gouvernance des territoires et que de nombreux outils informatiques de simulation existent, ce sont les données de base elles-mêmes sur les relations entre variables environnementales et biocontrôle qui font défaut.

Afin d’y remédier, mes objectifs scientifiques sont (i) d‘élaborer une gamme d’indicateurs agroécologiques (IAE) de divers niveaux d’organisation des agroécosystèmes (de la parcelle au paysage et de la production primaire à la consommation secondaire puis à la décomposition) qui soient corrélés au mieux avec l’intensité de deux modalités importantes du service de biocontrôle (prédation épigée, parasitisme aérien), évaluées en systèmes de grandes cultures; (ii) de construire un modèle de prédiction de cette intensité à partir des IAE; (iii) de tester et valider les modèles nouvellement construits.

L’originalité de mes recherches tient dans la contribution des IAE à une meilleure qualification écologique et biotechnique des agroécosystèmes, et cela de la parcelle au paysage. Qualification dont je formule l’hypothèse qu’elle expliquera mieux que les descripteurs classiques (basés sur la seule végétation ‘vue de loin’) l’intensité du service de biocontrôle des ravageurs. L'originalité seconde tient dans la mise au point d’indices entomofaunistiques, basés sur des insectes révélant des niveaux de richesse trophique, de valence écologique et d’état de conservation des agroécosystèmes, et donnant des premiers résultats prometteurs.

Contact

05.61.28.50.83
jean-pierre.sarthou@toulouse.inra.fr

Documents à télécharger