En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Bienvenue sur le site Agir INP Toulouse logo membre Labex SMS

UMR AGIR AGroécologie, Innovations et TeRritoires

Recherches

Organisations, DYnamiques des Connaissances et des innovations dans les tErritoires et les filièrEs.

Les recherches de l'équipe Odycée

Créée au 1er janvier 2014, l’équipe Odycee rassemble les sciences humaines et sociales de l'UMR AGIR pour favoriser le dialogue des sciences qui traitent des acteurs et de leurs modes de coordination. Ce regroupement vise parallèlement à renforcer les collaborations avec les sciences biotechniques, en offrant un espace de compétences en SHS mieux structuré par des travaux et des positionnements partagés.

Le contexte global de notre projet scientifique est lié aux transformations du contexte d'exercice des activités dans l'agriculture et l'agro-alimentaire, sous les effets de la mondialisation, des changements technologiques et organisationnels, des nouvelles attentes sociétales, et de l'émergence de nouveaux acteurs et de nouvelles organisations dans l'orientation de l'agriculture. Ces transformations interrogent les conceptions historiques du "secteur agricole", mettant en avant de nouveaux enjeux comme la diversité et la coexistence des formes d'organisation de la production, la question des transitions des systèmes agricoles et agro-alimentaires ou la gestion des ressources en lien avec l'écologisation de l'agriculture.

Notre projet a pour objectif scientifique de développer des recherches sur les acteurs, leurs modes de coordination et les dynamiques de production de connaissances et d'innovations dans les secteurs agricole et agro-alimentaires et dans les territoires ruraux. Il se décline en trois axes interdépendants.

Axes et objets de recherche Odycée
  • Axe 1. Caractérisation des organisations productives

Cet axe ambitionne de repérer et de caractériser les évolutions contemporaines des organisations de la production agricole et agro-alimentaire. Il s’intéresse, d’une part, à la façon dont les formes anciennes, exploitations ou coopératives, se transforment et se renouvellent et d’autre part, il a pour objectif de comprendre l’émergence de formes nouvelles d’organisation, créées par de nouveaux collectifs, peut-être moins visibles, mais porteuses d’enjeux renouvelés sur la production agricole et agro-alimentaire. L’entrée par les structures organisationnelles, notamment en termes d’hybridation entre formes d’organisation (cf. nos travaux sur l’agriculture de firme ou sur les fusions et filiales de coopératives), nous permet d’identifier les frontières des unités productives et de pouvoir discuter de leur co-existence et de leurs complémentarités au sein des filières et des territoires. La question de l’évolution et de la coexistence des formes d’organisation sera également interrogée au regard de la place de l’agriculture dans les territoires. Les travaux de l’équipe portant sur l’agriculture en contexte périurbain permettront d’éclairer la coexistence entre agriculteurs et autres milieux professionnels tout comme l’organisation, notamment par l’action publique, de la coexistence des fonctions de production agricole avec la résidence et l’environnement. La question des transformations des métiers et des rôles en agriculture est également abordée, notamment avec des travaux en gestion des ressources humaines sur la transformation des relations entre adhérents et coopérative. In fine, au-delà d’une démarche d’identification et de caractérisation, il s’agira ainsi de mettre en évidence l’originalité des évolutions et des processus marqués profondément par la nouvelle donne environnementale et la gestion des incertitudes associées à la globalisation des échanges et à la financiarisation du secteur agricole.

  • Axe 2. Processus d'innovation et dynamiques de changement

Cet axe a pour objectif de s’attacher à l’analyse des dynamiques d’innovation et de transition dans les filières et les territoires. Au-delà des bases micro-analytiques de ces processus, observées tant au niveau de l’exploitation que de l’entreprise, l’investissement sera particulièrement marqué concernant l’analyse des processus de diffusion des innovations et de transition dans les filières notamment en collaboration avec les collègues agronomes. Ces approches méso-analytiques seront aussi orientées vers l’analyse des déterminants spatiaux et territoriaux des processus d’innovation. Cette analyse conjointe vise à enrichir la littérature de l’innovation et des transitions des systèmes productifs dans une approche de « co-évolution » et une approche systémique des changements d’ordre à la fois technologiques, organisationnels et institutionnels. L’approche spatiale vise à mieux comprendre le rôle joué par les externalités spatiales de connaissances à partir d’analyses de données quantitatives (indicateurs territoriaux de spécialisation ou diversification territoriale) ou qualitatives (analyse des réseaux de diffusion des innovations) et les processus de territorialisation des filières. Les méthodologies reposent à la fois sur des analyses quantitatives (bases de données Community Innovation Survey, Recensement Agricole, etc.) et qualitatives de différentes filières agro-industrielles et territoires (grandes cultures céréalières et oléo-protéagineuses, systèmes d’élevages, transformation agro-alimentaire,…). L’observation de différentes études de filières et territoires vise à dresser des analyses comparatives et à inférer des enseignements génériques sur les dynamiques de changement.

  • Axe 3. Processus de qualification et de gestion des ressources agricoles et environnementales

Cet axe a pour objectif de rentrer dans la sphère des  processus de qualification et de gestion des ressources (agricoles ou environnementales). Sont ainsi questionnées l’hétérogénéité des acteurs, les formes d’actions collectives et la dynamique des connaissances mobilisées notamment dans les activités de production agricole. Les travaux de l’équipe ont pour ambition de contribuer à l’identification et à la caractérisation des différentes modalités de qualification des ressources agricoles et environnementales en partant de l’hypothèse centrale que la qualification est un construit et qu’il faut interroger la diversité des processus sociaux, économiques, scientifiques et politiques par lesquels sont construites des ressources auxquelles sont attribuées des qualités. Cet axe s’intéresse ainsi à certaines formes d’innovation présentées dans l’axe 2 telles que les innovations institutionnelles ou organisationnelles. Il ambitionne aussi de mieux comprendre les modalités de gestion associées à ces ressources agricoles et environnementales ainsi que la diversité des dispositifs mobilisés par ces pratiques, que celles-ci soient portées par des administrations publiques ou des opérateurs privés. Qu’il s’agisse de ressources superficielles en eau, de ressources génétiques animales ou de biodiversité, nous nous intéressons ainsi à la diversité des dispositifs de gestion par lesquels sont administrées ces ressources. Cette thématique vise non seulement à mieux comprendre la diversité des formes d’action collectives et l’hétérogénéité des instruments qui président à la gestion territoriale des ressources agricoles et environnementales mais aussi de bien montrer comment ces pratiques de gestion, et leur évolution dans le temps, participent de la redéfinition des usages et de la requalification des ressources.

Projets de recherche

L'équipe est engagée dans une diversité de projets de recherche aux échelles régionale, nationale et internationale.

Projets internationaux

Projet Européen Eranet RURAGRI Towards A SmarT rural Europe (TASTE)

Action Européenne COST Urban Agriculture Europe (UAE)

Projets nationaux
  • ANR Agrobiosphère :

LEGITIMES : Construction et évaluation de scénarios territoriaux d’insertion de légumineuses dans les systèmes de culture pour répondre aux changements globaux

TATA-BOX :  Transition agroécologique des territoires: une boite à outil pour concevoir et mettre en œuvre une transition agroécologique des territoires agricoles avec les acteurs locaux

  • ANR ALID :

DUR-DUR : Innovations agronomiques, techniques et organisationnelles au service de la durabilité de la filière blé dur

  • IA Biotechnologies et bioressources

SUNRISE : Ressources génétiques de Tournesol pour l’amélioration de la stabilité de production d’huile sous contrainte hydrique

  • INRA Métaprogramme SELGEN :

COOPIGEN : COOPération et Innovations GENomiques

  • PSDR INRA et région LRMP

REPRO-INNOV : Réorganisations productives et innovations dans les filières agricoles et agro-alimentaires

ATA-RI : Accompagnement de la transition agroécologique – Recherche ingénierique

Projets régionaux
  • Labex Structuration des Mondes Sociaux

Projet Pratiques et dispositifs de qualification des ressources naturelles dans la mise en œuvre de politiques publiques à l’interface entre agriculture et environnement,

Projet Interactions. Les dynamiques territoriales entre sphère urbaine et sphère rurale

Projet Clusters

Séminaire « Coexistence» des formes d’agricultures

  • Région Midi-Pyrénées SHS :

Projet Qualification des ressources naturelles entre usages et régulations