En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Bienvenue sur le site Agir INP Toulouse logo membre Labex SMS Institut de convergence #Digitag Institut Carnot Plant2Pro

UMR AGIR AGroécologie, Innovations et TeRritoires

Marie-Benoît Magrini

Magrini Marie-Benoît
© M.B. Magrini
Ingénieur de Recherche en économie à l'INRA

Coordonnées
Marie-Benoît Magrini
INRA, UMR1248 AGIR, équipe Odycée
BP 52627
F- 31326 Castanet-Tolosan Cedex
Tel. : 05 61 28 54 22
marie-benoit.magrini@inra.fr

 Le thème principal de mes recherches porte sur les processus de changement et d’innovations dans les filières agro-industrielles, combinant deux approches : méso-économique (1) et micro-économique (2).
Ces travaux s’inscrivent dans le schéma stratégique du département SAD axé sur une vision systémique et territorialisée des acteurs et une compréhension des changements globaux.

 (1) Les analyses d’ordre méso-économique de l’innovation et du changement:
S’inscrivent principalement dans des analyses de filières (études de cas qualitatives, accompagnées de croisements statistiques). Je m’intéresse plus particulièrement à l’organisation d’une filière (ses différents maillons qui la composent et leurs modes de coordination) pour éclairer les processus d’innovations qui orientent la trajectoire technologique d’une filière. La combinaison d’une approche par les acteurs et les technologies, amène à traiter plus largement des systèmes socio-techniques qui structurent les secteurs d’activité agricoles et agro-alimentaires.
Plus largement, les courants de la littérature mobilisés sont les théories évolutionnistes de l’innovation et d’analyse du verrouillage, l’économie des organisations dans une approche néo-institutionnelle et les "Transition Studies". Mes travaux sont aujourd'hui ciblés sur les filières en grandes cultures (en France), avec une attention particulière sur les filières des légumineuses à graines.

 (2) Les analyses plus micro-économiques de l’innovation et des processus de changements:
Les unités d’observation sont les entreprises - de type industrielle ou de type exploitation agricole. En s’appuyant, sur des méthodologies quantitatives relevant de l'appareillage statistique et économétrique (modèles d’estimation de la décision de l’entreprise d’innover ou de changer), ces travaux visent à mettre en évidence un ensemble de déterminants structurels, organisationnels, concurrentiels et spatiaux dans les décisions d’innovation ou de changement des entreprises. Au cours des dernières années, j’ai travaillé sur : (2i) l’analyse du rôle des externalités spatiales (externalités de connaissances) dans l’innovation des industries agro-alimentaires (données des enquêtes CIS et EAE) ; (2ii) les déterminants du choix d’adoption de signes de qualité ; (2iii) les déterminants des changements à l'échelle des exploitations agricoles .
Je m’intéresse également aux données comptables des centres de gestion agricole (CER) pour comprendre les différences de niveau de performance économique des exploitations agricoles.

Je suis responsable du groupe filière Légumineuses de l’INRA, en co-animation avec Bernadette Julier
https://www6.inra.fr/groupes-filieres/Filieres-Vegetales/Filiere-Legumineuses
Présidente du Comité Scientifique et d’Organisation (COS) de la 2ème édition 2018 des Rencontres Francophones sur les légumineuses (RFL)
Membre permanent du COS de RFL depuis 2018
Membre nommé au CS du département CEPIA de l’INRA depuis 2017
Membre du Comité d’édition et de pilotage du Dictionnaire d’Agroécologie depuis 2016
Membre du Domaine d’Innovation Protéines piloté par J-M. Chardigny, depuis 2017

Principaux programmes de recherche en cours :
H2020 LEGVALUE – Responsable de WP (2017-2021)
PSDR4 -ATARI (Accompagnement de la transition agroécologique) – Responsable de WP (2016-2020)
PSDR4 OCCITANIE – REPRO INNOV (2016-2020)

Thèses encadrées en cours :
- Matteo Lascialfari, thèse co-encadrée avec J. Vicente (LEREPS, Université de Toulouse), démarrée en octobre 2017, cofinancement INRA (MP DID’IT) et Région Occitanie
Sustainability Transition and Scientific Knowledge Networks Dynamics : an analysis of worldwide food sciences publications’ data on soya and pulses
- Celia Cholez, thèse co-encadrée avec D. Galliano (AGIR-Odycéee, INRA), démarrée en octobre 2014, cofinancement INRA (SAD) et ADEME, actuellement ATER à l’IEP-Toulouse
Gouvernance contractuelle entre firmes et dynamiques des connaissances : le cas du développement de filières de diversification des grandes cultures en France
- Membre de Comités de Pilotage de thèses en sciences économiques au LEREPS

Principaux programmes de recherche passés :
Convention BIPROL INRA-Terres Univia (bibliométrie legumineuses) - Coordinatrice du projet
CASDAR CTPS COSELAG (2016-2017) Coordinatrice du projet
https://www6.inra.fr/coselag
LEGITIMES (2014-2018) de l’appel ANR-Agrobiosphère, sur la conception de scénarios territoriaux d’assolement en légumineuses, avec trois territoires d’application Bourgogne, Pays-de-Loire, Midi-Pyrénées.
http://www6.inra.fr/legitimes
TATA-BOX (2014-2018) de l’appel ANR-Agrobiosphère, projet visant à développer des méthodes et des outils permettant aux acteurs locaux de concevoir une transition agroécologique à l'échelle locale.
http://www6.inra.fr/tatabox
DUR-DUR (2014-2018) de l’appel ANR-Alid, projet sur la conception des innovations technologiques et organisationnelles qui contribueront à la durabilité de la filière blé dur.
 http://www.qualimediterranee.fr/component/content/article/41-actualites/238-le-projet-dur-dur-selectionne-pour-financement.html

Formation :
Doctorat en sciences économiques, Université Toulouse 1, 2006
DEA en économie mathématique et économétrie 2002, Université Toulouse 1
Agrégation en économie-gestion 2001
Magistère en économie-gestion de l’Ecole Normale Supérieure de Cachan 2001

Documents à télécharger