En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Bienvenue sur le site Agir INP Toulouse logo membre Labex SMS Institut de convergence #Digitag Institut Carnot Plant2Pro

UMR AGIR AGroécologie, Innovations et TeRritoires

Vidéo : Présentation de thèse Marc Moraine - 28 avril 2015

Thèse Marc Moraine
"Conception et évaluation de systèmes de production intégrant culture et élevage à l’échelle du territoire"

Résumé

L’intégration culture – élevage est un modèle de production basé sur les complémentarités entre productions animales et végétales, basé sur la diversification et le recyclage des co-produits des activités. Elle représente une forme privilégiée d’agroécologie, mais connait un déclin du fait de la spécialisation des exploitations et des territoires. Ma thèse aborde la question de l’intégration culture – élevage au niveau du territoire, pour dégager des marges de manœuvre par des échanges entre systèmes spécialisés et en cohérence avec les échelles de gestion des ressources naturelles (eau, biodiversité). Je propose un cadre conceptuel de l’intégration culture – élevage au niveau du territoire, définissant les éléments du système biophysique (Cultures, Animaux, Prairies) et les acteurs du territoire (agriculteurs, filières, politiques publiques) à mobiliser pour renforcer les propriétés métaboliques (bouclage des cycles, réduction des intrants) et les services écosystémiques (fertilité du sol, régulation biologique) du système au niveau supra-exploitation. Ce cadre est mobilisé pour au sein de dispositifs de conception participative conduits suivant une méthodologie en trois étapes : diagnostic des enjeux, conception d’options techniques et organisationnelles, évaluation multicritère.

Chaque étape est appuyée par des outils de facilitation adaptés aux terrains menés sur le bassin versant de l’Aveyron. Les scénarios construits présentent deux modèles de l’intégration culture – élevage : une « filière territorialisée » pour la production de luzerne dans les systèmes de culture de l’aval du bassin à destination des élevages de l’amont, un « collectif d’agriculteurs bio » échangeant directement de la luzerne, des méteils et du fumier dans des groupes locaux. Chaque scénario présente des performances de durabilité améliorées et pourraient être complémentaires pour le changement de pratiques sur le territoire. La méthodologie développée permet la conception multi-niveaux et multi-domaines de scénarios d’intégration, et pourrait être renforcée par une évaluation quantitative des bénéfices attendus et des coûts de coordination entre acteurs.