En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal Logo ENVT Logo INP-EI purpan Logo UPS-Tlse3

Toxalim

Zone de texte éditable et éditée et rééditée

Le bisphénol A directement absorbé par voie sublinguale

BPA et alimentation
Une équipe de recherche de Toxalim a mis en évidence l'importance de l'absorption sublinguale du bisphénol A, contaminant éventuel de l'alimentation

En 2010, des chercheurs de l’unité de Toxicologie alimentaire (Toxalim) ont prouvé que le bisphénol A (BPA) pénètre l’organisme humain par la peau. Aujourd’hui, une autre équipe de la même unité Toxalim de l’Inra et de l’Ecole nationale vétérinaire de Toulouse révèle, pour la première fois chez l’animal, une autre porte d’entrée du BPA par voie sublinguale, c’est-à-dire par les muqueuses de la langue et de la bouche.
 

  • Les résultats montrent que le BPA diffuse à travers la muqueuse sublinguale (très vascularisée) et accède directement à la circulation sanguine générale.
  • Les chercheurs ont mis en évidence une absorption directe du BPA dans la cavité buccale qui conduit à des concentrations plasmatiques près de 100 fois supérieures à celles attendues lorsque la même quantité de BPA est absorbée au niveau intestinal.
  • La biodisponibilité(*) du BPA qui en résulte par voie sublinguale (70-90%) est très supérieure à sa biodisponibilité par voie digestive (inférieure à 1% dans l’étude).

L’entrée dans l’organisme du BPA par voie sublinguale évite la métabolisation par le foie de la quasi-totalité du BPA en BPA-glucuronide, un composé inactif éliminé dans les urines. Ce processus physiologique, appelé effet de premier passage hépatique, est associé à une entrée par voie gastro-intestinale. Si la perméabilité au BPA au niveau sublingual était confirmée chez l’homme et selon le temps de résidence dans la cavité buccale, du BPA arrivant au contact de la bouche pourrait directement gagner le sang. Des études complémentaires devront apprécier dans quelle mesure cette nouvelle voie de contamination contribuerait à l’exposition globale d’un organisme permettant ainsi de mieux comprendre la relation entre exposition et concentration sanguine du BPA dans la population générale, un élément clé de l’évaluation du risque pour la santé humaine.

Ce travail a été publié dans Environmental Health Perspectives

Véronique Gayrard, Marlène Z. Lacroix, Séverine H. Collet, Catherine Viguié, Alain Bousquet-Melou, Pierre-Louis Toutain, Nicole Picard-Hagen. High Bioavailability of Bisphenol A from Sublingual Exposure. Environmental Health Perspectives, 12 June 2013

(*) En pharmacologie, la biodisponibilité décrit la fraction d'une dose qui atteint la circulation sanguine sous forme inchangée ; elle doit être prise en considération lors du calcul des doses pour des voies d'administration autres qu'intraveineuse.