En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal Logo ENVT Logo INP-EI purpan Logo UPS-Tlse3

Toxalim

Zone de texte éditable et éditée et rééditée

E5 BioToMyc: Biosynthèse & Toxicité des Mycotoxines

L'équipe était présente au salon de l'Agriculture 2011, sur le stand INRA pour présenter ses travaux : Mycotoxines, vous avez dit mycotoxines ?

Une approche intégrée de la contamination mycotoxique

La sécurité alimentaire est un problème majeur en France et en Europe. À cet égard, une grande attention doit être accordée à la contamination possible des aliments consommés par l’Homme et les animaux par les champignons et le risque lié à la production de mycotoxines. Des enquêtes mondiales estiment que 25% de la production agricole mondiale est contaminée par ces toxines. Les champignons sont capables de produire plusieurs mycotoxines simultanément ; en outre, la nourriture et les aliments peuvent être contaminés par plusieurs espèces de champignons en même temps.

L'équipe travaille principalement sur trois aspects du problème des mycotoxines : les mécanismes de production de toxines par les champignons, l'impact des mycotoxines sur la santé humaine et animale ainsi que le développement de stratégies de lutte contre la contamination et/ou les effets de ces toxines.

L’étude de la mycotoxinogénèse permet, d’une part, d’isoler et de déterminer le rôle des enzymes impliquées dans la biosynthèse de la patuline et d’autre part, de purifier et de caractériser les précurseurs des toxines et autres métabolites secondaires produits par les espèces fongiques étudiés.

En utilisant des animaux et des essais cellulaires, le travail de l’équipe de Biosynthèse et Toxicité des Mycotoxines vise à étudier les impacts sur les animaux de la ferme, de l'exposition naturelle aux mycotoxines (chronique, de faibles doses, et multi-exposition). Nous travaillons principalement sur le porc. En effet, en raison de la forte proportion de céréales dans l'alimentation des porcs, le porc est l'une des espèces les plus exposées aux mycotoxines. De plus, le porc peut être considéré comme un modèle animal pertinent pour l'extrapolation à l'homme.

Pendant longtemps, l’utilisation de fongicides a représenté la stratégie principale de contrôle de la contamination fongique et mycotoxique des aliments. Cependant, la toxicité propre de ces composés et l’apparition progressive de résistances chez les moisissures cibles souligne l’importance de trouver d’autres stratégies de lutte. Notre équipe s’attache à identifier des moyens permettant de limiter la contamination mycotoxique des matières premières et/ou la toxicité de ces composés lorsqu’ils sont absorbés par les animaux.