En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal Logo ENVT Logo INP-EI purpan Logo UPS-Tlse3

Toxalim

Zone de texte éditable et éditée et rééditée

E4 NGN: Neuro-Gastroentérologie & Nutrition

Physiopathologie de la fonction barrière intestinale

La paroi intestinale, constituée de plusieurs populations cellulaires (cellules épithéliales, immunitaires, nerveuses, musculaires lisses…), est la première barrière de l’organisme à être exposée aux intrants alimentaires et contaminants éventuels.

Elle est en contact étroit avec le microbiote intestinal, les diverses sécrétions du tube digestif et elle subit une régulation permanente par des facteurs neuroendocriniens endogènes. La perturbation de cette fonction de barrière de l’intestin par des facteurs alimentaires ou endogènes est impliquée dans diverses pathologies digestives telles que les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin et le syndrome de l’intestin irritable.

La thématique centrale de l’équipe est l’étude de la régulation neuro-humorale de la barrière intestinale par

  • (i) des facteurs présents au niveau de la lumière du tube digestif,
  • (ii) les stéroïdes sexuels ou les xénoestrogènes et
  • (iii) les interactions viscéro-viscérales.

Nous étudions l’influence des ces facteurs sur la perméabilité intestinale, l’immunité de la muqueuse, l’axe intestin–cerveau et la sensibilité viscérale en conditions physiologiques et pathologiques.