En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal Labex TULIP CNRS

Laboratoire des Interactions Plantes-Microorganismes - LIPM

Laboratoire des Interactions Plantes-Microorganismes

Stratégies infectieuses des Xanthomonas

Notre recherche en bref

Le but des thématiques de recherche de l’équipe SIX est d’éclaircir les mécanismes moléculaires permettant l’adaptation de bactéries phytopathogènes à leurs hôtes avec pour objectif à long terme de proposer des stratégies de lutte contre les maladies des plantes.   

Notre travail est focalisé sur la bactéries phytopathogènes Xanthomonas campestris pv. campestris (Xcc), l’agent responsable de la pourriture noire des Brassicaceae. Cette bactérie infecte des plantes d’intérêt agronomique telles que le chou, le brocoli ou le chou-fleur ainsi que la plante modèle Arabidopsis thaliana.

Xcc appartient à un genre qui comprend 27 espèces qui toutes ensembles affectent plus de 400 espèces de plantes hôtes. Les génômes de plusieurs centaines de souches de Xanthomonas affectant des plantes d’intérêt agronomiques telles que le riz, le citronnier, le bananier, la tomate et le haricots sont séquencés et disponibles, rendant ce genre bactérien intéressant pour les études de génomique comparative.

Nous centrons nos travaux sur trois processus majeurs contrôlant l’interaction avec la plante :

  • Les étapes précoces d’entrée naturelle dans les tissus de la plante via les hydathodes
  • Les Effecteurs de Type 3 (ET3) qui sont des protéines bactériennes injectées dans les cellules de la plante par les Système de Sécrétion de Type 3 (SST3). Les ET3 manipulent la physiologie de la plante hôte à la fois pour supprimer l’immunité ou pour modifier la physiologie de la plante.
  • Les processus physiologiques et de régulation permettant l’adaptation de Xcc à l’environnement “plante” ainsi que la capture de composés végétaux.

Pour mener à bien ces travaux, nous combinons plusieurs approches allant de la biologie moléculaire, à la génétique, la biochimie, la transcriptomique ou la génomique.

Overview fig

(A) Symptômes sur feuille de chou 16 jours après infection par les hydathodes avec Xcc. (B) Empreinte sur milieu riche de la face inférieure de feuille de chou montrant la communauté microbienne 10 jours après trempage avec Xcc. Les colonies de Xcc sont présentes à la marge des feuilles. (C) Visualisation par microscopie confocale de Xcc marquée à la GFP (en vert) à la surface de feuilles de chou.

Contact: Laurent NOEL