En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal Labex TULIP CNRS

Laboratoire des Interactions Plantes-Microorganismes - LIPM

Laboratoire des Interactions Plantes-Microorganismes

Membres

Dr Laurent Deslandes, CR1 CNRS, responsable du groupe

Laurent DESLANDES

Laurent Deslandes a effectué sa thèse dans le laboratoire de Dominique Roby et Yves Marco. Son travail, qui concernait l'étude du déterminisme génétique de la résistance a Ralstonia solanacearum, a conduit au clonage du gène RRS1-R, codant une protéine de typeTIR-NBS-LRR-WRKY qui confère une résistance à large spectre à cette bactérie. Au cours d'un stage post-doctoral réalisé au Max-Planck-Institut de Cologne, il s'est intéressé à l'identification d'interacteurs de facteurs de transcription WRKY. Recruté en tant que chercheur au CNRS, Laurent est retourné travailler au LIPM. Il s'intéresse à l'identification et à la caractérisation de composantes végétales qui sont impliquées dans l'élaboration d'un complexe de perception impliquant la protéine RRS1-R et sa protéine d'avirulence correspondante, PopP2. Récemment, son travail a permis de montrer que PopP2 possède 1 activité acetyltransferase qui cible un résidu Lysine nécessaire à la résistance médiée par RRS1-R. Il s'intéresse maintenant à l'identification de substrats de cette activité enzymatique ainsi que des composantes de l'hôte pouvant réguler l'activité enzymatique de PopP2. Son travail devrait permettre de mieux comprendre comment l'acetylation intervient dans la mise en place de l'immunité végétale.

email

Dr Dominique Tremousaygue, CR1 CNRS

Dominique TREMOUSAYGUE

Dominique a rejoins le groupe de Yves Marco/ Dominique Roby en 2007. Elle s’est intéressée pendant plusieurs années à la régulation de l’expression des gènes codant des composants de l’appareil de traduction, puis aux facteurs de transcription de la famille TCP chez la plante modèle Arabidopsis thaliana. Elle a d’autre part participé aux programmes de séquençage du génome et des EST d’Arabidopsis.  Elle travaille maintenant à la compréhension des mécanismes de régulations de la transcription  impliquant les protéines RRS1. Elle analyse également la variabilité naturelle au locus des gènes RRS1, en rapport avec la résistance ou la sensibilité des plantes.

email

Dr Richard Berthomé , CR1 INRA

J’ai démarré ma carrière scientifique au laboratoire de biologie Cellulaire de l’INRA de Versailles (doctorat et premier post-doctorat) dans les équipes de Mark Tepfer puis celle d’Hervé Vaucheret en m’intéressant aux mécanismes par lesquels les plantes parviennent à inactiver certains gènes introduits par transgenèse ou à résister naturellement aux virus. Mon second post-doctorat, effectué pour partie de l’équipe de J. Traas au laboratoire de Biologie Cellulaire à l'INRA de Versailles et au VIB à Gant dans le laboratoire de Dirk Inzé, visait à étudier le rôle du cycle cellulaire dans le contrôle de l’organisation du méristème apical caulinaire. J’ai ensuite été recruté comme CR2 en 2001 à la Station de Génétique et d'Amélioration des Plantes (IJPB-INRA, Versailles) dans l'équipe "Organites et Reproduction". J’y ai développé un projet destiné à appréhender l'implication des mitochondries dans le développement des plantes supérieures et plus particulièrement dans la reproduction sexuée. En 2007, j’ai rejoint l’équipe Génomique fonctionnelle d’A. thaliana de l’Unité de Recherche en Génomique Végétale d’EVRY. Mes travaux ont essentiellement porté sur i)  l’étude de la régulation de l’expression des génomes dans un contexte d’adaptation de la plante à son environnement et plus particulièrement en réponse à des stress abiotiques (processus de différenciation cellulaire, carence azotée, stress salin, polluant organique) et ii) à l’étude de la voie de recyclage des bases pyrimidines et sa manipulation afin de développer un nouveau système permettant d’accéder facilement au transcriptome de tissu-spécifiques. Depuis octobre 2012, j’ai intégré l’équipe DRYM du Laboratoire des Interactions Plantes-Micro-organismes (LIPM). J’y développe un nouveau projet visant à étudier et à modéliser la modulation de la réponse immunitaire des plantes en condition de stress abiotiques. Plus particulièrement, ce projet se focalise sur l’étude des mécanismes qui sous-tendent l’altération de la réponse de défense des plantes à la bactérie Ralstonia solanacearum lors d’une élévation de la température.

email

Patrick Dabos, TRX CNRS

Patrick DABOS

Patrick  travaille au  LIPM depuis 1984. Il est  principalement impliqué dans l’étude de la variabilité naturelle du locus RRS1 et la réponse des plantes à Ralstonia. Il exerce également la fonction d’ACMO et assure  avec deux collègues,  l’hygiène et la sécurité au laboratoire.

email